La Team Lachelesfreins

La Team Lachelesfreins

J8 – SAMEDI 11 MAI - ile de ré – la rochelle 1000 km (à peu près)

 

Debout là-dedans !!! Et bien l’hôtel est terrible (le prix aussi) on a plus d’espace que nécessaire, c’est comme un petit appart… Hier soir, on a fait « resto hôtel » bien ! Ce matin on fait « petit dej hôtel » dans  un self bien achalandé. Apres les préparatifs d’usage nous allons faire du tourisme : nous avons décidé de nous promener un peu et nous partons au phare des baleines SANS CARIOLLES !!! Libre enfin libre !!!

On a des cuisses de taureaux et ça se sent, même les bagnoles, par respect, nous cèdent la route, on est même obligé de gueuler par ce qu’elles se trainent…  foutus touristes…

Arrivé sur place, on gare les vélos, les cadenas sont mis et on se retrouve à pied face à la bête.

Le phare se dresse là au-dessus d’une bâtisse où on reconnait dans la porte d’entrée la bouille de Jamie ( mais si Jamie et Fred de l’émission c’est pas sorcier)…  Joce est tout excité et veux partir a la recherche du camion et de Marcel… je dois lui expliquer que c’est un Jamie en carton, que ce n’est pas le vrai… il est déçu… 

 

ben en fait il n’est pas si grand que ça,( pas le Jamie en carton hein, le phare…) en tout cas moi je m’attendais a plus grand… on le contourne et on va tout droit vers la mer. Accoudés au muret on regarde l’océan qui s’est retirée… Pas de bol le temps déjà pas au plus beau, se désagrège. Et tout d’un coup (pour être honnête on l’avait quand même un peu vu venir au loin) il se met à pleuvoir… on va s’abriter dans la cabane a touriste le temps que ça change et au passage je repère 2-3 bouquins intéressant. 

Puis on descend sur la plage, car il fait beau à nouveau… Bref un coup c’est la tempête, un coup y’a plus de nuage dans le ciel... arrivera ce qui devait arriver : je me taperais un beau coup de soleil sur le crane à cause de la météo (et non pas parce que j’avais laissé ma casquette sur le guidon de ma monture…).

  

Comme c’est marée basse, nous en profitons pour marcher sur les berges de la zone « garde pèche ».

Joce fait des photos d’art… (Imaginez le temps qu’il lui a fallu pour empiler tous ces galets…)

 

On s’approche  des pécheurs qui ramassent des poissons prisonniers des mares résultantes de la baisse des eaux. Des aiguilles, des étrilles (pffff…. des crabes bande de nazes n’importe qui le sait… enfin moi c’est Joce qui me l’a dit… c’est fou tout ce qu’il connait Joce…), des sortes de chewing-gum mauves collés aux rochers (ça Joce il s’avait pas me dire de quoi il s’agissait…).

 

Joce œil de lynx repère même une limace de mer ! Il est trop fort ce Joce.

 

Apres en avoir bien profité, nous rentrons à l’hôtel. Une fois les carrioles récupérées et attachées (cool attitude du proprio elles étaient à l’hôtel sous surveillance du gérant), nous partons vers le centre-ville où nous nous arrêterons dans une boutique qui fait de la location de cycle pour resserrer l’écrou de cassette (nous n’avions pas emporté cet outil).

 

Et oui, on ne l’a pas raconté, mais hier en roulant on s’est rendu compte que la cassette faisait du bruit alors nous l’avions resserrée « a la main »… évidement ça n’a pas tenu, cette fois ci avec l’outil adéquate et la grosse clé à molette plus de problème. Accueil sympa, aide immédiate… nickel ! On en profite pour discuter pneumatique : longévité, confort, et puis bien sûr, nous parlons un peu chariotes qui attirent toujours le badaud. Nous remercions notre mécano et reprenons la route. Lien vers la boutique

 

Allez je sens que le moment est arrivé pour un petit jeu :

Joce et Rico reprennent la route mais pour aller où ? (pas de 50/50, pas d’appel à un ami)  

a-     Pékin

b-     Paris

c-     Tombouctou

d-     Bois plage

Alors ???

« Bois plage » BRAVOOOOOOOO !!!

Et oui… je sais encore…

c’est lourdingue pour vous… alors mettez-vous à ma place…

Et à nouveau c’est Joce le patron... On progresse d’abord sur de la belle piste cyclable, puis on revient au mode « commando » et sortons des sentiers battus. Nous finissons par arriver dans des chemins  sablonneux, on perd l’avant, on perd l’arrière, on perd le control du vélo tout court…

Et on finit par perdre patience…   Après plusieurs tentatives infructueuses pour remonter sur le vélo et repartir, on abandonne et on pose pied à terre (pour pousser les vélos). Ce qui est amusant à propos de cette anecdote, c’est que, la veille Joce avait refusé –catégoriquement- qu’on s’encanaille dans les sables mouvants… (C’est quoi déjà la chanson de Jacques Dutronc… l’opportuniste « …toujours du bon côté… »). Quel vaurien… !

 

Bizarrement on reste du bon côté de l’ile… et on se retrouve bien à « bois plage »…  pourtant on avait bien le GPS en marche… mais cette fois ci il a décidé de ne pas nous tromper… c’est facétieux un GPS… On démonte les vélos-carrioles et on les met en appuis contre un piquet,  le long d’un chemin qui grimpe dans les dunes, puis redescend vers la plage. 

 

Nous sommes face à l’océan, sur une plage immense ou pas mal de marcheurs se baladent et profitent du beau temps. Joce s’en va pour prendre des photos de LA plage de son enfance. Cette fois nous ne sommes pas pris par le temps et nous profitons pleinement du paysage, le vent nous chatouille les oreilles. On déguste le moment présent assis sur les dunes, les bateaux qui quittent ou rejoignent le port de La Rochelle glissent à l’horizon. On déguste aussi nos sandwichs… et nos petits desserts chocolatés…

Allez, c’est l’heure du retour vers le continent… Joce à l’œil humide, pudique il prétexte un grain de sable malencontreusement poussé dans son œil par le vent…. Sans doute dû à la petite poignée souvenir prélevée pour la postérité…

On reprend la route… on balance la purée, le vent dans le dos, légèrement en décente on roule a un train d’enfer grisé par la vitesse et l’inertie des carrioles: vive les pistes cyclables !!! Quel bonheur ! 

 

Nous arrivons au petit resto de la veille pour faire une halte. Pause boisson,  une dernière photo sur l’ile…On fait la tronche… c’est fini… dans quelques minutes nous quittons l’ile de Ré et nous serons en métropole. Sniffffff.

 

 

On prend le pont en sens inverse, personne…

Cool, on va pouvoir se régaler dans la descente !!!

Au revoir, l’ile…

 

Puis nous rentrons sur le centre-ville de La Rochelle où nous dormirons à l’hôtel.

Nous nous retrouvons à nouveau sur le port. On s’engage dans une ruelle pavée et on rejoint une rue au calme pour entrer dans une petite cours intérieure : nous voici arrivé.

Apres prise de contact avec le maitre d’hôtel et accord de ce dernier, les vélos sont entreposés dans la cour sous l’œil vigilant du groom qui les surveillera toute la nuit… il à intérêt a pas dormir le gars ! On attache tout, on range bien pour pas que ça dépasse, et direction : note chambre ! Petite douche pour sentir bon, crème Biafine pour ma tronche façon boule de billard écarlate…  et comme ce soir nous sommes de sortie on s’habille classe à savoir : short, t-shirt froissé et tennis… les gens autour de nous sont tous en pull et pantalon… on fait un peu touriste, c’est vrai que ça caille un peu… mais on est des aventuriers… on n’est pas de ceux qui se ramollissent devant la télé nous, on est des durs… heureusement on a prévu la polaire ! 

On avait regardé sur le net, et choisi un restaurant chinois, situé dans une petite rue donnant sur la rade avec les 2 grandes tours qui gardent l’entrée du port (la tour Saint Nicolas et la tour de la Chaine).

Notre avis :

 J’en ai déjà fait quelque uns, mais celui-ci est vraiment terrible…  et visiblement estimé, car nous serons les derniers à pouvoir nous assoir librement : tous les autres arrivants seront systématiquement refoulés sans réservation. J’en profite donc pour vous recommander sans limite le poulet croustillant au citron… un véritable délice, quand a Joce, le maitre vous conseille volontiers  le bœuf aux oignons super tendre…

Lien vers le restaurant

On s’est fait un bon gueuleton,

Sortit du restaurant on flânera un peu puis on rentrera à pieds à l’hôtel.

Bref une bonne soirée !

 

Le retour se précise… demain c’est… snirfl … c’est le dernier jour !

 

Bon, à demain alors…

 

Lire le jour 9



08/06/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres